Obtenir un crédit relais avec la vente d’un bien immobilier en viager: mode d’emploi

La vente en viager est une solution de plus en plus prisée par les seniors souhaitant compléter leurs revenus à la retraite. Mais qu’en est-il lorsqu’on souhaite acheter un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu son bien actuel ? Est-il possible d’obtenir un crédit relais dans ce cas ? Cet article vous explique tout sur les mécanismes du crédit relais et de la vente en viager, ainsi que les conditions à respecter pour concilier les deux.

Le principe du crédit relais

Le crédit relais est une solution de financement permettant à un emprunteur de disposer des fonds nécessaires à l’achat d’un nouveau bien immobilier avant même d’avoir vendu son bien actuel. Il s’agit donc d’un prêt à court terme, généralement accordé pour une durée de 12 à 24 mois, le temps pour l’emprunteur de finaliser la vente de son bien et rembourser le crédit.

Pour déterminer le montant du crédit relais, les banques prennent généralement en compte la valeur du bien immobilier à vendre, estimée par un expert ou une agence immobilière. Le montant accordé se situe généralement entre 50 % et 80 % de cette valeur estimée.

La vente en viager

La vente en viager est un contrat de vente immobilière particulier, dans lequel l’acheteur (appelé débirentier) verse au vendeur (appelé crédirentier) une rente viagère, c’est-à-dire une somme d’argent versée régulièrement jusqu’au décès du crédirentier. En contrepartie, le débirentier devient propriétaire du bien immobilier à la mort du crédirentier. Il existe deux types de viagers : le viager libre, où le débirentier peut occuper immédiatement le bien, et le viager occupé, où le crédirentier continue de vivre dans le logement jusqu’à son décès.

Cette formule présente des avantages pour les deux parties : elle permet au vendeur d’assurer un complément de revenus tout en restant chez lui, et à l’acheteur d’acquérir un bien immobilier sans avoir à débourser l’intégralité du prix dès la signature du contrat.

Obtenir un crédit relais avec la vente d’un bien immobilier en viager

Dans le cas où vous souhaitez acheter un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu votre bien actuel en viager, il est possible de recourir à un crédit relais. Cependant, les conditions pour obtenir ce type de financement sont plus strictes que pour une vente classique.

Tout d’abord, la banque exigera une estimation précise de la valeur de votre bien immobilier, afin de déterminer le montant du crédit relais. Ensuite, il sera nécessaire de prouver que vous êtes en mesure de rembourser le crédit relais, notamment grâce aux revenus issus de la rente viagère.

Il est également important de noter que la banque pourra être plus réticente à accorder un crédit relais dans le cadre d’une vente en viager, car elle prend un risque plus important. En effet, si le crédirentier décède prématurément et que la rente viagère cesse plus tôt que prévu, l’emprunteur pourrait rencontrer des difficultés pour rembourser le crédit relais.

Conseils pour obtenir un crédit relais avec la vente d’un bien en viager

Pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir un crédit relais avec la vente d’un bien immobilier en viager, voici quelques conseils :

  • Faites évaluer votre bien immobilier par un expert ou une agence immobilière reconnue, afin d’obtenir une estimation précise et fiable.
  • Rassemblez tous les documents nécessaires pour prouver votre capacité de remboursement (revenus issus de la rente viagère, autres revenus, patrimoine financier…).
  • N’hésitez pas à solliciter plusieurs banques et à comparer leurs offres, afin de trouver celle qui vous proposera les meilleures conditions pour votre crédit relais.

En suivant ces conseils et en étant transparent sur votre situation et vos projets, vous maximiserez vos chances d’obtenir un crédit relais pour financer l’achat d’un nouveau bien immobilier tout en vendant votre bien actuel en viager.

La vente en viager et le crédit relais sont deux solutions qui peuvent se conjuguer pour permettre à un propriétaire de financer l’achat d’un nouveau bien immobilier tout en profitant des avantages offerts par la vente en viager. En respectant les conditions imposées par les banques et en suivant les conseils évoqués dans cet article, il est possible de concilier ces deux mécanismes et ainsi réaliser ses projets immobiliers en toute sérénité.